Kyoto – Nishiki Market

The Nishiki market is the most atypical and the biggest market which I have never seen in Japan. 

This market is more than 400 years old. You can eat everything in the market, buy souvenirs, do shopping or just go to restaurant … You can also discover flavors which you will find nowhere, to buy kitchen ustensils, souvenirs, …

When I arrived in Kyoto with my sweetheart, we went straight to this historical place to find something to eat and also to visit around without being far away from our hotel. We had a long way trip from Tokyo. It had to be simple, but a typhoon damaged the entire Tokyo subway the day before our departure and make troubles getting to Kyoto. We thought we had to reach Shinjuku Station to take the Shinkansen and finally, the station hostess told us to go to Shinagawa Station to get it. You can’t take the subway to get there. It was rush hour and because of the disturbances, Japanese people took other ways to go to work and inevitably, our way! Finally, it took us at least 2 km of queue to get into the subway that allowed to get to Shinagawa. I thought we were going to miss our train. We tried to take a taxi but there was also a long queue to get one (yes, Japanese people are lining up for everything!). I was very nervous and desperate at the same time. We asked the hostess if we could take the next one, but without too much hope of taking it. The queue was really endless— Finally, my sweetheart had the good idea to walk to the next station… and miraculously, NOBODY. NOBODY ON THE PLATFORM. Do you understand that? Japanese people prefer lining up 2 km while some of them could go to the next station to take the same line… When we arrived at Shinagawa Station, we were relieved to be there. We headed to the Shinkansen docks. At that place, there is the possibility to have a Bento or any other delicious foods. So all of this is to tell you, instead of arriving at Kyoto early, we arrived there in the middle of the afternoon. That’s why we decided to visit the market and its surroundings only, so we wouldn’t be far away from the hotel because the sun was already setting at 5 pm in early October.

Strangely, we met more western tourists in Kyoto than in Tokyo. We didn’t have the feeling to be among Japanese people but nevertheless, we appreciated the city… Afterward, we left the market to find a good Japanese restaurant. When you can’t find a good place to eat, the Tripadvisor application really helped us to find THE restaurant. The charm of Kyoto already operated. I can’t refrain from making references to the movie “Memory of a Geisha”, even if it is not very representative of the life of a Geisha, this movie had has a deep impact on me…

All around the places I visited since I arrived, you can discover a small shrine called Nishiki-Tenmangu located right in the middle of the Teramachi galleries. It is dedicated to the god of education, Tenjin-Han. This shrine has more than 1,000 years of existence…

right in the middle of the Teramachi galleries. It is dedicated to the god of education, Tenjin-Han. This shrine has more than 1,000 years of existence…


Le marché Nishiki est de loin le marché le plus atypique et le plus grand que j’ai jamais vu au Japon.

Ce marché a plus de 400 ans. Vous pouvez manger tout au long du marché, acheter des souvenirs, faire vos courses ou simplement vous poser pour manger dans un restaurant… Vous pouvez découvrir des saveurs que vous ne trouverez nulle part ailleurs qu’à Kyoto…

Lorsque je suis arrivée à Kyoto avec mon chéri, nous sommes allés directement vers ce lieu marqué par l’histoire afin de trouver de quoi nous restaurer et découvrir aussi l’endroit sans trop nous éloigner de notre hôtel. Nous avions fait un sacré voyage depuis Tokyo. Cela devait être simple mais à cause d’un typhon qui a fait beaucoup de dégâts sur tout le métro de Tokyo à la veille de notre départ, nous avons vraiment eu des difficultés pour arriver à Kyoto. Nous pensions que nous devions joindre la station Shinjuku pour prendre le Shinkansen et finalement, l’hôtesse de gare nous a dit d’aller à la station de Shinagawa pour le prendre. Impossible de prendre le métro pour s’y rendre. C’était l’heure de pointe et à cause des perturbations, les japonais prenaient d’autres chemins pour aller au boulot et fatalement, notre chemin ! Résultat, au moins 2 km de file pour rentrer dans le métro qui permettait d’arriver à Shinagawa. Je me disais qu’on allait louper notre train, ce n’était pas possible. Nous avons essayé de prendre un taxi mais il y avait également une file de malade pour en avoir un (oui, les japonais font la file pour tout !). J’étais au bord de la crise de nerfs et désespérée à la fois. Nous avons demandé à l’hôtesse si nous pouvions prendre le suivant mais sans trop d’espoirs de le prendre. Les files étaient vraiment interminables… Finalement, mon chéri a eu la bonne idée de marcher jusque la station d’à côté… et par miracle. PERSONNE. AUCUNE PERSONNE SUR LE QUAI DU METRO. Vous comprenez cela ? Les japonais sont prêts à faire 2 km de file alors que certains d’entre eux pourraient aller à la station suivante pour prendre la même ligne… Enfin arrivés à la station Shinagawa, nous étions soulagés d’être là. Nous nous sommes dirigés vers les quais du Shinkansen. A cet endroit, il y a la possibilité de prendre un bento ou tout autre chose délicieuse pour votre trajet. Donc, tout cela pour vous dire, qu’au lieu d’arriver super tôt à Kyoto, nous sommes arrivés là-bas en plein milieu de l’après-midi. C’est pour cela que nous avions décidé de faire uniquement le marché et ses alentours pour ne pas être trop loin de l’hôtel car le soleil se couchait déjà à 17h début octobre.

Donc, pour en revenir au marché Nishiki, il est impossible de le manquer et de ne pas s’arrêter pour acheter quelque chose à manger. Nous mangions même si on n’avait plus trop faim. Notre but était de goûter le plus de choses possible ! Étrangement, nous avons croisé plus de touristes occidentaux à Kyoto qu’à Tokyo. Nous n’avions plus trop l’impression d’être parmi les japonais mais malgré cela, nous avons apprécié la ville… Par la suite, on s’est éloigné du marché pour trouver un bon restaurant japonais. Lorsqu’on ne tombait pas sur une perle par hasard, l’application Tripadvisor nous aidait beaucoup à trouver LE restaurant. Le charme de Kyoto opérait déjà malgré toute notre mésaventure du matin… Je ne peux pas m’empêcher de faire des références au film “Mémoire d’une Geisha”, même s’il n’est pas très représentatif de la vie des Geishas, c’est un film qui m’a beaucoup marqué…

Dans tout cela, vous pourrez découvrir un petit sanctuaire appelé Nishiki-Tenmangu situé en plein milieu des galeries Teramachi. Il est dédié au dieu de l’instruction, Tenjin-Han. Ce sanctuaire a plus de 1000 ans d’existence…

Follow:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *